Tribulation sur l’émotion

 

Je suis en train de mettre en œuvre une technique pour refouler momentanément mes émotions. C’est compliqué mais je sais que je peux y arriver. Je le dois. Je prends une grande inspiration, et j’expire l’air lentement ; je ferme les yeux tout en ressassant ce qui me tourmente. Je pense très fort et je me grave dans le crâne que ça ne doit plus m’atteindre, que je suis forte et qu’il faut que j’arrête de ressentir ainsi. Ca marche partiellement. Mais ça m’effraie. Cette technique devrait être occasionnelle mais j’oublie souvent par la suite de me remettre sur play. Mais je ne deviens pas un bloc de glace insensible, quoique certains me considèrent ainsi.

Je suis loin d’être désincarnée. Quand j’écoute la Chanson de Solveig, mon cœur se soulève et je plane au septième ciel. Quand il m’arrive quelque chose qui me contrarie, à plus ou moins grande échelle, j’ai de la peine, mais je ne souffre pas. C’est un état de fait, pas une fatalité. Les circonstances sont peu de choses, c’est le caractère qui fait tout. Et je choisis d’être forte.

La meilleure chose avec les erreurs, c’est que nous pouvons les corriger.

Le problème, c’est que quand je suis face à une situation irrationnelle, je n’ai aucune prise sur le réel. La seule chose qui me reste et à laquelle je ne peux pas me fier, c’est ma sensibilité. Alors j’écoute du Tchaïkovski à m’en dégouter. Mais je ne me lasse jamais. Il fait partie des compositeurs qui me transportent par delà toute rationalité. Je ne suis qu’un corps qui tremble, je ne suis que ressenti. Il me rappelle à ma vraie nature d’émotive. L’espace de quelques minutes, j’oublie les devoirs auxquels je suis normalement assignée. Après la dernière note, je reste coite. Et puis je me souviens que j’ai fait le choix de ne plus être cette personne-là. Celle qui ressent les choses au-delà de la normale.

Publié dans : Tribulations |le 7 mars, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Bel-Ami et les femmes |
Journal De Lecture Othello |
Une Cerise à la Mer |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anthologieposie
| Je n'allais quand même...
| Aupaysdeslivresdeantracith